Comment rendre les appels à l’action de vos messages emails attractifs ?


Directement ou non, le but premier de l’emailing est de vendre. Si vous voulez qu’un client achète, vous devez lui demander. C’est pourquoi il est nécessaire de bien guider vos abonnés grâce à un appel à l’action. Ce lien ou bouton visuellement remarquable est un élément crucial de votre marketing.

Les appels à l’action ou « calls to action » sont essentiels pour atteindre vos objectifs, à savoir, la transformation du contact (achat, demande d’information, inscription à un événement, téléchargement d’un document…). Sous la forme d’un mot ou d’une expression à l’impératif, vous indiquez à votre utilisateur quelle est l’action spécifique que vous voulez qu’il fasse sur votre site.

Comment réaliser un appel à l’action efficace ?

1. Ne le cachez pas !

Le meilleur emplacement pour un appel à action serait en haut à gauche du message e-mail (car cela correspond au sens de lecture occidental) pour que le lecteur n’ait pas à faire défiler le mail. Le design doit diriger la lecture directement vers l’appel à l’action. N’hésitez pas également à agrandir la taille de votre bouton et à utiliser des couleurs ou des contrastes pour attirer l’attention.

2. Faites respirer votre message !

Moins un message est surchargé, plus ses éléments deviennent remarquables. Laissez donc un espace vide autour du bouton. Cependant, plus l’espace blanc entre l’appel à l’action et les éléments du contenu est grand, moins les individus feront la connexion entre eux. Il faut donc justement doser l’aération autour de votre appel à l’action.

3. Être clair et dire ce que l’on attend du lecteur.

Utilisez alors des verbes d’actions pour forcer un peu la main. Le classique « Cliquez-ici » est efficace par exemple. Mais le contexte du call-to-action est tout aussi important : le lecteur doit savoir ce qui l’attend lorsqu’il cliquera. L’offre doit donc être explicite, pas de mauvaise surprise. Vous pouvez sortir un peu des sentiers battus en tentant l’originalité.

4. Créer l’urgence !

Ne pas en faire trop non plus. N’hésitez pas à donner au lecteur un sentiment d’urgence dans le cas d’une offre éphémère. Rappelez-lui que c’est le moment ou jamais pour cliquer et profiter de votre offre : « Réservez vite ! » Un client voudra maintenant ce qu’il ne sera sans doute plus capable d’avoir dans le futur.

5. N’en abusez pas !

Si le visiteur trouve trop de boutons, vous risquez de le disperser ! Un e-mail peut intégrer deux ou trois actions différentes pour donner des alternatives aux contacts. On peut par exemple donner la possibilité de tester ou consulter un produit, de télécharger un livre blanc ou encore de s’inscrire à votre nouvelle newsletter. Vous devez par contre décider de leur ordre de priorité et donner un effet d’importance à votre appel à l’action principal (taille, positionnement, couleur).

Nous vous présenterons lundi prochain d’autres étapes clés d’une campagne d’emailing réussie.

Envie de vous lancer ? Lancez votre première campagne gratuitement en vous inscrivant.

Commentaires